Image Le capital de l'entreprise : définition

Le capital de l'entreprise : définition


Le capital de l'entreprise : définition

Le capital désigne le patrimoine d'une entreprise. Il est généralement appelé capital social lors de la formation d'une société. La définition du capital de l'entreprise se résume par les apports en nature et en numéraire des actionnaires ou associés de l'entreprise. Il est important de clarifier la notion de capital, car c'est l'élément clé d'une entreprise, sans lui, cette dernière n'a aucune raison d'être.

Qu'est-ce que le capital de l'entreprise ?

Le capital de l'entreprise est ce qui lui permet de fonctionner. En effet, sa constitution se fait en premier lieu par la formation du capital. Celui-ci se forme donc à partir des divers apports des actionnaires et sera ensuite divisé en parts sociales ou en actions d'un même montant, selon la forme de la société. Chaque associé disposera donc d'un nombre de parts sociales ou d'actions, en fonction des apports qu'il aura faits dans le capital.

D'autres apports peuvent encore se faire durant la vie de l'entreprise, lorsque celle-ci procèdera à une augmentation de capital. La définition du capital de l'entreprise englobe ainsi tous ces principes, qui sont tout aussi importants les uns que les autres. Il est vrai que connaître la définition du capital de l'entreprise est important, toujours est-il qu'il faut également connaître son utilité.

Quelle est l'utilité du capital pour l'entreprise ?

Le capital est ce qui permet à l'entreprise de fonctionner, car dès sa constitution, elle commence par la formation du capital. Ainsi, c'est celui-ci qui permet de financer les premiers investissements de l'entreprise, outre les immobilisations obtenues grâce aux apports en nature. De plus, sans capital, aucune société nouvellement créée ne peut satisfaire ses besoins en trésorerie. En effet, c'est grâce aux apports en numéraire qu'une société dispose d'une trésorerie lors de sa création.

Il joue un rôle clé dans la vie de l'entreprise, car il doit être mentionné dans les statuts et dans les états financiers de la société. En effet, ces documents doivent être rendus publics, pour être accessibles à tous les tiers et à tous les créanciers de l'entreprise. Ils pourront ainsi juger de la capacité de l'entreprise, car le capital leur montre si cette dernière est en bonne santé ou non. Prenons l'exemple d'une banque ou d'un établissement financier, le capital leur sert d'indicateur dans la prise de décision d'octroi de prêt ou de crédit.

Le capital est un élément clé dans la gestion de l'entreprise

Vu tous les rôles importants et cruciaux joués par le capital, il est évident qu'il représente un outil de gestion très important pour la société. En effet, dans les décisions d'investissement et de financement, le capital doit être analysé pour savoir s'il couvre ou non les besoins de l'entreprise.

C'est la raison pour laquelle Cyrille Vernes recommande vivement de procéder à une analyse financière de la société, pour pouvoir se parer à toute éventualité. Le capital étant un élément très important du passif du bilan, il constitue une ressource majeure pour couvrir les besoins en fonds de roulement de la société. Selon le financier, Cyrille Vernes, à partir de cette analyse financière, il est possible de mettre en œuvre une stratégie d'investissement sur le long terme.