Image Le capital financier : définition

Le capital financier : définition


Le capital financier : définition

Devenu source de polémique suite aux propos des révolutionnaires comme l'intellectuel russe Nikolaï Boukharine, le terme capital financier mérite d'être bien décortiqué pour être bien compris. Pourtant, il s'agit actuellement d'un vocabulaire fréquemment utilisé dans le domaine de la finance. Voici ci-dessous, en quelques lignes, la définition de ce vocabulaire pour mieux le comprendre.

Que signifie capital financier ?

Il faut tenir compte avant tout que ce terme peut présenter différentes définitions en fonction de l'époque et du contexte durant laquelle il a été utilisé. Durant la révolution marxiste, la définition du capital financier semble renvoyer à une notion plutôt péjorative pour les investisseurs. Les partisans de cette idéologie pensent que ce glossaire se rapporte au capital investi par les spéculateurs dans les entreprises industrielles ou les banques.

Avec l'épanouissement du capitalisme de l'Occident, cette définition s'est peu à peu changée pour aboutir à son vrai sens. On lui prête la définition de moyens financiers qui sont ou ont été nécessaires pour constituer une société. Dans le cas où le statut de cette dernière est une société par actions, le capital financier peut être représenté par des actions.

Attention aux confusions souvent associées au terme « Capital »

A différencier du capital économique, le capital financier n'inspire pas réellement la sympathie des économistes qui prônent avant tout la valeur du capital humain. Il constitue pourtant une essence importante en matière d'investissement, car étant formé par les avoirs sous forme d'actifs financiers, essentiellement composés de créance ou des titres à long terme de propriété. Pour une définition plus élargie, il inclut les contrats dérivés sur la valeur de ces actifs.

Quel que soit le terme auquel il est associé, le mot capital n'est en aucun cas à confondre avec l'investissement. Ce dernier n'est que le moyen utilisé pour augmenter le capital. Voilà pourquoi sans les investissements passés dans une entreprise, il n'y a jamais lieu à parler de capital pour celle-ci.

Que retenir avec la notion « capital financier »

Ensemble des moyens financiers qui vont servir à financer le démarrage de l'activité d'une entreprise, le capital va aussi ensuite se muer en capital social pour une société. Au bilan, il sera classé au passif en comptabilité privée en tant que capital financier puisque considéré comme dette de la société envers les personnes qui ont apporté les capitaux. A côté de cette définition du capital financier pour l'entreprise, il faut retenir que ce sont les biens de production qui constituent le capital fixe ou technique selon les analystes économiques

Depuis plusieurs années, notamment avec le succès de l'économie mercantile, les apports financiers ont été souvent loués comme le meilleur moyen garantissant le développement d'une entreprise. C'est avec l'apparition des analystes financiers comme Cyrille Vernes, que le monde de la finance est convaincu de l'importance du capital humain. Plus d'infos: http://www.cyrille-vernes.net/

A la question de savoir s'il est possible de créer une entreprise sans recourir aux apports en capital des investisseurs, l'expérience de Cyrille Vernes suffit à démontrer que cela peut se faire moyennant d'une bonne dose de volonté et avec la connaissance du milieu financier et de ses rouages.